Le Carnet

Comment lire les articles ?

Chaque étape de notre CARNET DE VOYAGE est racontée ci-dessous.

Il vous suffit de cliquer sur la partie qui vous intéresse.

LIMA

Iles Ballestas et oasis de Huacachina

NAZCA et Puerto Inka

LA PANAMERICAINE

AREQUIPA 

Vallée et Canyon de Colca

Lac TITICACA

CUSCO

Vallée Sacrée des Incas

MACHU PICCHU

DERNIERS JOURS

 

Sinon, laissez vous porter par le hasard : tout ce que nous avons vu au Pérou est superbe !!

Merci pour votre patience

 

TRADUCTION DU BLOG EN :

ANGLAIS

ESPAGNOL

VIETNAMIEN

  (clic sur la langue choisie)

 

 

 

 

 

 

 

 

25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 10:27

CUSCO - Page 3 -

Un voyage au Pérou c'est un voyage dans le temps et dans l'histoire.

Et ici, cette phrase prend toute sa signification.

Dès nos premiers pas hors du minibus, nous sommes dans la rue la plus connue de CUSCO, celle où subsistent encore les murs Incas

CUSCO-RUE.JPG

et où il y a la fameuse  pierre à 12 angles.

CUSCO-PIERRE-12-ANGLES.jpg

C'est magique : je suis dans la carte postale. En plus, je peux promener mes mains sur ces pierres d'un gris foncé, si chargées émotionnellement et parfaitement ajustées..

Un peu d'histoire :

FONDATION-DE-CUSCO.jpg  

Une légende raconte que Viracocha - sorti des eaux du lac Titicaca - demanda à Manco Capac (le premier Inca) et son épouse-soeur Mama Ocllo de fonder la capitale du futur empire Inca là où s'enfoncerait son sceptre d'or, et ce fut dans la vallée de la rivière Huatanay, à l'emplacement de CUSCO, qui signifie en quechua "Nombril ou Centre du Monde".

Manco Capac enseigna aux hommes l'agriculture et l'artisanat, et Mama Ocllo enseigna aux femmes l'art du tissage

 

La CUSCO "moderne" a été fondée par PIZARRO. "Fondée" si on peut dire : en fait tous les palais et temples Incas ont été détruits par les colonisateurs et les constructions nouvelles ont été érigées sur les fondations des bâtiments Incas ce qui donne à cette ville son aspect métis et colonial. 

Elle est inscrite au Patrimoine culturel de l'Unesco depuis 1983.

Dès qu'on y arrive, on est surpris par l'ambiance qui y règne. A la fois par la force qui se dégage des murs impressionnants des anciens palais, par l'architecture de la ville mais également par la population qui la fréquente.

D'abord, nous sommes interpellés en permanence dans ces rues historiques par des jeunes filles qui proposent des "massages" !!

Il y a beaucoup de touristes - jeunes routards trekkers pour la plupart -. Je n'y suis jamais allé, mais ça m'évoque le Katmandou des années 70.

Enfin, toute l'activité de CUSCO est tournée vers le tourisme... et ça se sent. 

On sait depuis notre briefing d'hier soir avec Laurent de Terres Magiques que le Machu Picchu ne sera réouvert que demain, qu'une partie de la voie ferrée a été remise en état mais que deux wagons seulement peuvent y circuler.

Conséquence : seul un touriste sur cinq actuellement présent dans la région pourra accéder au Machu Picchu. Nous faisons partie de ceux-là (le 4 Avril et non le 3 comme prévu).  Mais pour avoir craint le pire jusqu'à maintenant, nous partageons la frustration de tous ces gens dont le but ultime était cette cité mythique et à qui les agences de voyage offrent en solution alternative une séance de chamanisme.

Et à ce sujet, revenons à l'aspect tourisme de l'activité de la ville : sachant ce que je viens de vous dire, nous sommes très surpris de lire sur toutes les devantures des agences de voyages locales (et dieu sait qu'il y en a !!), "accès au Machu Picchu par une route alternative ... ou par des bus spéciaux ... etc).

Quant on sait que le plus important pour aller au Machu Picchu c'est d'arriver à Aguas Calientes et que les deux seules façons d'arriver là sont le train - mais le nombre de touristes est contingenté compte tenu du contexte - et la marche ... on se pose des questions !!

Attention, je ne suis pas en train de dire que je n'ai pas aimé CUSCO - au contraire - mais je suis une incorrigible qui avance dans la vie "les yeux ouverts".

Ma soeur et mon beau-frère qui y étaient venus 5 ans auparavant pour l'Inti raymi ont trouvé que la vie avait beaucoup changé entre leurs deux séjours. Deux exemples personnels : 

- les jeunes filles aux massages n'étaient pas là

- l'Inti raymi était une fête locale, réservée aux locaux avec quelques touristes qui pouvaient y assister gratuitement.

Pour ceux d'entre vous qui ignorent ce que c'est, l'Inti raymi l'explication est

Aujourd'hui, les places à cette fête sont réservées par et pour les touristes (à raison de 90 dollars US par personne !!) des années à l'avance, ce qui fait que les locaux ne s'y retrouvent plus en terme de coutumes - c'est devenu un spectacle -, de places physiques, et d'argent ... (leur pouvoir d'achat n'a rien a voir avec celui des touristes !).

Ils envisagent donc de revenir à quelque chose d'authentique ailleurs nous a raconté la guide.

Je voudrais aussi vous parler de notre hôtel. (un superbe diaporama sur ce lien)

Un hôtel avec un cachet colonial, des chambres avec des vues imprenables sur la ville (le premier soir, nous avons pu assister depuis notre lit à un magnifique feu d'artifice).

Les deux chambres dites "matrimoniales" occupés par les deux couples de notre groupe comportent une grande mezzanine avec coin salon !! et vue, là aussi, superbe sur CUSCO et les murs de celles du niveau le plus bas sont les murs Incas ! (y compris la salle de bains).

Un coin internet en libre accès et des patios fleuris partout.

CUSCO-HOTEL-AMARU-COUR.JPG CUSCO-HOTEL-AMARU-JARDIN.JPG
CUSCO CHAMBRECUSCO vue CHAMBRE  

A Gauche : chambre "Inca" de Da et JL

et

salle de bainsCUSCO-SALLE-DE-BAINS.jpg

 

 

A gauche : vue sur CUSCO depuis notre chambre

Son nom : Hôtel AMARU

Déjà, rien que ce nom est toute une histoire : Tupac Amaru est le dernier Inca. Un homme superbe dont le portrait - qui a beaucoup impressionné N !! - trône au milieu du patio de l'hôtel. Nous nous sommes donc intéressés plus particulièrement au sort de cet homme.

TUPAC-AMARU.JPG

Il est le fils de Manco Inca et son nom signifie « serpent brillant » en quechua.

D'un esprit rebelle et bien que jeune et inexpérimenté, il fut un ennemi implacable des conquistadors à tel point que les espagnols décidèrent de le capturer en envoyant 300 soldats - rien que ça !! - .

Lorsque ces derniers arrivèrent, Tupac Amaru s'était enfui dans la jungle avec sa famille mais ils furent finalement capturés et ramenés à CUSCO.  

Après un rapide jugement, il fut condamné à mort et écartelé sur la grande place à CUSCO, le 24 Septembre 1572.

L'écartèlement n'ayant pas entraîné la mort, les conquistadors lui coupèrent la langue, la tête, les deux bras ainsi que ses jambes. Ses membres furent ensuite dispersés dans quatre villes différentes du Pérou et le reste du corps fut brûlé.

Son épouse et ses enfants furent torturés et tués devant ses yeux.

Dur, dur, vous ne trouvez pas ? de la part de gens qui disaient apporter le progrès... 

 

Après cette digression, je reviens à notre matinée.

Je vous livre en vrac toutes les émotions qui nous ont submergées et que nous avons partagées, dès notre premier matin à CUSCO où notre seule activité a été justement de nous laisser porter par l'ambiance et la découverte.

Nous sommes descendus jusqu'à la Plaza des Armas sur un côté de laquelle trône la Cathédrale, (visite prévue cet après-midi) et nous sommes égarés dans les rues étroites bordées par ces pierres séculaires, dans des arrières cours où nous nous sommes laissés aller à notre envie de "magasinage" (tiens ! je me suis trompée de pays !!. c'est l'influence des touristes Canadiens, nombreux ici).

CUSCO-MARCHANDS.JPG

Nous avons quand même le souffle un peu court et toutes les marches que nous avons à monter (ou à descendre) nous demandent un réel effort. 

Mais notre errance dans cette ville où chaque pas nous renvoie vers le passé reste une merveilleuse découverte. 

Nous terminons notre matinée dans une pizzeria près de la Place des Armes où nous commandons beaucoup trop : nous demandons donc au serveur de ne pas jeter celle que nous n'avons pas mangé et de la donner à quelqu'un qui en aurait besoin. Il acquiesce avec un grand merci .... mais nous ne saurons jamais si c'est véritablement ce qui s'est passé ....

 

commentaires

fabienne 23/01/2011 12:57



 narración plena de anécdotas.
 ¡ Este viaje es apasionante! Y bonitamente ilustrado y documentado. Es un " escaparate verdadero de Perú ". ¡ Esto verdaderamente da envidia de ir allá!
( Tiene anchas las espaldas, el repecho hasta el hotel... ¿ Y Pisco? ¿ No? ¿? ¿? ¿? ¡ Bueno, de acuerdo, me dejo rodar hasta el bajo(media)! ¡!!



Mayta Capac 25/01/2011 10:02



merci pour ton intérêt.
reviens quand tu veux ! 



Alice HUGO 02/07/2010 20:24



Subjuguée par l'Histoire de ce pays mythique, je suis. Et tu racontes si bien, mélant informations et ressenti !  (très belle mentalité, au passage : bravo ).
Un grand merci pour le partage.



Contact

Pour nous contacter,
cliquez ci-dessous :

E MAIL

Coups de coeur

DESTINATION AMERIQUE DU SUD viventura

------ 

LOGO-PERUVEO.gif

  ------------

 

TERRES PERUVIENNES

logo-terres-peruviennes.gif

  PASIOANDINA

logo-passion-andina.gif

 

DESTINATION VIETNAM AGENDA TOUR

PLANETE-VIETNAM.jpg

DESTINATION MONDE

(un site plein de ressources)

logochris_120x120.jpg

ARTISANAT PERUVIEN

inca-ayar-perou.jpg