Le Carnet

Comment lire les articles ?

Chaque étape de notre CARNET DE VOYAGE est racontée ci-dessous.

Il vous suffit de cliquer sur la partie qui vous intéresse.

LIMA

Iles Ballestas et oasis de Huacachina

NAZCA et Puerto Inka

LA PANAMERICAINE

AREQUIPA 

Vallée et Canyon de Colca

Lac TITICACA

CUSCO

Vallée Sacrée des Incas

MACHU PICCHU

DERNIERS JOURS

 

Sinon, laissez vous porter par le hasard : tout ce que nous avons vu au Pérou est superbe !!

Merci pour votre patience

 

TRADUCTION DU BLOG EN :

ANGLAIS

ESPAGNOL

VIETNAMIEN

  (clic sur la langue choisie)

 

 

Contact

Pour nous contacter,
cliquez ci-dessous :

E MAIL

Coups de coeur

DESTINATION AMERIQUE DU SUD viventura

------ 

LOGO-PERUVEO.gif

  ------------

 

TERRES PERUVIENNES

logo-terres-peruviennes.gif

  PASIOANDINA

logo-passion-andina.gif

 

DESTINATION VIETNAM AGENDA TOUR

PLANETE-VIETNAM.jpg

DESTINATION MONDE

(un site plein de ressources)

logochris_120x120.jpg

ARTISANAT PERUVIEN

inca-ayar-perou.jpg

27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 08:00

Lorsque j'ai commencé à rédiger ce carnet de voyage, j'étais tellement pressée de rentrer dans le vif du sujet que je n'ai pas abordé l'arrivée à l'aéroport de LIMA. Voilà qui répare l'oubli.

Lorsque vous arrivez à l'aéroport Internacional Jorge Chávez de LIMA après 24 heures de vol (vol province AMSTERDAM pour ce qui nous concerne + vol AMSTERDAM LIMA), la première chose qui surprend .... rien en fait ... c'est un aéroport qui ressemble à tous les autres, tout au moins dans sa zone d'arrivée.

Si, une différence tout de même : il fait chaud !! alors qu'à notre départ, hier matin, nous étions dans le froid et sous la pluie et que 15 jours avant, il neigeait !. On note également la présence importante de patrouilles de police ou de douane.

Justement parlons douanes. Dans l'avion nous avons rempli, comme tout le monde, - et comme pour tous les voyages hors du territoire français - la fiche d'immigration. Cette fiche, il faudra la présenter avec notre passeport à l'accueil des différents hôtels où nous séjournerons et au guichet de l'immigration au moment du départ du territoire péruvien.

Alors, sachez qu'il faut veiller sur elle précieusement. 

En attendant que nos bagages défilent sur le tapis roulant, je vais échanger 150 euros à un bureau de change présent dans cette zone. Il en existe plusieurs ainsi que des distributeurs automatiques.

Le passage en douane est toujours un moment de stress pour moi, même si je n'ai rien à me reprocher. J'ai l'impression que j'ai la physionomie d'un contrebandier !!. Et je m'efforce systématiquement à penser à des choses positives, à sourire (figé certainement), bref, toutes sortes de techniques de lâcher prise pas vraiment efficaces, je dois l'avouer  !!.

A LIMA, pendant que j'attends dans la file d'attente, je note qu'un douanier, près d'un portique, demande aux voyageurs d'appuyer sur un bouton qui devient tantôt rouge, tantôt vert.

J'observe et j'en déduis très vite que le contrôle des bagages va résulter de cette loterie quelque peu inattendue dans ce lieu !!. Ici, ce n'est pas le sourire ou l'allure - décontractée ou anxieuse - qui va déterminer le contrôle, mais le hasard !! un jeu de roulette !! (rassurez vous, elle n'est pas russe).

Donc nous passons la douane en appuyant sur ce gros bouton : VERT on passe (ça a été mon cas !), ROUGE on a droit à un contrôle (cela a été le cas de ma soeur et de son mari, du coup).

La visite des bagages a été rapide et nous nous sommes retrouvés rapidement dans le hall d'arrivée où  nous sommes assaillis de propositions concernant nos bagages, un taxi ... dont nous n'avons que faire. Nous cherchons notre nom sur un panneau : c'est le véhicule de notre hôtel qui nous récupère après qu'une charmante jeune femme nous ait un peu briefé sur notre séjour au milieu du brouhaha de l'aéroport.

Il  est situé à une dizaine de kilomètres du centre historique de LIMA, en bordure de l'Océan, et à 17 kilomètres du district de Miraflorès où nous nous rendons.

aereport lima 

Bien que cela ne fût pas le cas à notre arrivée, notre guide nous conseille de faire attention à ne pas prendre n'importe quel taxi au Pérou. 

Le Ministère des Affaires Etrangères français donne ces conseils aux voyageurs sur son site :

"Taxis : il est recommandé aux voyageurs arrivant au Pérou de faire preuve de prudence au moment de choisir son taxi et de privilégier les compagnies régulières identifiées comme telles, une fois à bord de l’un d’entre eux, d’adopter certains réflexes comme celui de condamner les portes et de remonter les fenêtres arrière (sans toutefois les fermer totalement), en gardant ses affaires personnelles à ses pieds, à l’abri des regards. Le consulat peut vous conseiller une compagnie de taxi de type « taxi seguro ».

Je n'ai aucun intérêt personnel à faire la promotion de ce site, mais je le trouve très intéressant à consulter avant d'entreprendre un long voyage. 

 

Partager cet article

Published by Mayta Capac - dans VIE QUOTIDIENNE AU PEROU
commenter cet article

commentaires

Lupieri jean-michel 18/08/2010



Je sais trés bien qu'en mars dernier, il n'y avait plus lieu de grippe av. au Perou, j'étais là bas d'ailleur a cette date, je dois faire environ 3 voyages par an, et repars en octobre, ce qui
signifie, et j'en suis certain, que le dernier passage, a la femme qui ramasse les tous derniers documents, avant la sortie, n'est pas une loterie, j'ai moi même demandé ce que c'était a une
certaine periode ce qu'était ce bouton, quand tous portaient des masques sur le nez, et apres le bouton à gauche se trouvait une équipe médicale. Bon, pas grave, mais je recherche l'article qui
informait que le perou se protégé par un scanner thermique afin d'éviter les épidémies. Plusieurs personnes ont même été detectée à cette époque, je me souviens de l'article qui disait même:+ de
38° ne signifie pas Grippe.


De plus les douaniers savent très bien qu'il n'y a rien a trouver ici, vu les fouilles de Madrid (en passant Lyon-Madrid-Lima) A voir aussi le systeme de contrôle avec les chiens au départ, 



lupieri 19/08/2010



De toutes façons, pas grave, juste une chose, c'est formidable, ce que vous avez écrit.


Jean-michel.



Lupieri Jean-michel. 23/08/2010



J'affectionne particulièrement le peuple peruvien et il est vrai que "loterie" me choquait beaucoup, cependant, apres avoir demandé à une amie peruana, qui réside à Lima et qui métrise pas mal le
français, pour avoir fait ses études ici, je lis dans sa réponse:     " Si le bouton sort rouge ....... Toutes les valise sont testé, ... o "revisadas" en spagnol.... etc..etc.."  
   Donc il me reste plus qu' à m'incliner. 


En faite ce système me semble primitif, l'expression loterie rabaissant (à mes yeux), l'utilisateur, mais je ne connais que tres peu d'aeroports et surtout, étais persuadé de ma version, mais je
métrise encore bien mal le castilan . Donc .... je préfère retourner à la lecture de votre blog, en pensant qu'il est dommage qu'aucun internaute ne soit intervenu en donnant sont avis !! sur ce
petit conflit, toujours bravo en tous cas à ce que vous écrivez.


Lupieri Jean-michel. 26120 UPIE



Calvisson Bien être 12/05/2011



bonjour,
Intéressant ! et je confirme : à l'occasion de mon dernier voyage au Pérou j'ai "sorti" le rouge.


Conséquence ? : fouille - allégée - des valises.
Bonne journée



clovis simard 18/08/2013


LOTERIES ET HASARD.fermaton.over-blog.com

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog