Le Carnet

Comment lire les articles ?

Chaque étape de notre CARNET DE VOYAGE est racontée ci-dessous.

Il vous suffit de cliquer sur la partie qui vous intéresse.

LIMA

Iles Ballestas et oasis de Huacachina

NAZCA et Puerto Inka

LA PANAMERICAINE

AREQUIPA 

Vallée et Canyon de Colca

Lac TITICACA

CUSCO

Vallée Sacrée des Incas

MACHU PICCHU

DERNIERS JOURS

 

Sinon, laissez vous porter par le hasard : tout ce que nous avons vu au Pérou est superbe !!

Merci pour votre patience

 

TRADUCTION DU BLOG EN :

ANGLAIS

ESPAGNOL

VIETNAMIEN

  (clic sur la langue choisie)

 

 

 

 

 

 

 

 

17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 07:58

A une quarantaine de kilomètres de Cuzco serpente la Vallée Sacrée entourée de chaînes de montagnes approchant les cinq mille mètres et au fond de laquelle coule le rio Vilcanota, qui devient ensuite l’Urubamba.pisac-2.jpg

Du temps de l’Inca cette vallée faisait partie de son territoire personnel. En effet elle bénéficie d’un climat exceptionnel et ses terres sont très riches et peuvent donner plusieurs récoltes par an.PISAC

Dans la cosmogonie Inca cette vallée est associée à la Voie Lactée dans laquelle elle se mêlerait en arrivant dans l’Océan. Elle serait ni plus ni moins que le double de la Voie Lactée , comme chaque cité de la Vallée Sacrée aurait son double dans les constellations des étoiles. 

La Vallée serait une sorte de passerelle entre le monde des humains et le monde du surnaturel.

A l’entrée de la Vallée Sacrée se trouve Pisac,  citadelle Inca,  lieu archéologique important et l'un des plus visités dans la zone - après le Machu Picchu -.

Le nom de PISAC vient de la langue quechua et signifie perdrix, un oiseau qui était très courant dans cette zone. 

De Pisac nous viennent des légendes anciennes, comme celle d'une princesse Inca, nommée Inkil Chumpi. 

Cette légende andine raconte que celui qui réussirait à jeter un pont en une seule nuit au-dessus de la vallée de l’Urubamba, et, en même temps, gravirait une montagne afin de prier pour demander la protection des dieux, obtiendrait la main de la riche héritière des terres de Pisac, la princesse Inkil Chumpi.

Asto Rimac, un riche prétendant de la Selva se porta volontaire.

Mais les esprits des montagnes demandèrent à la Princesse de ne point observer son prétendant pendant qu’il accomplissait sa tâche.

Impatiente , la princesse manqua à cette régle.

Asto Rimac disparut dans les flots turbulents du fleuve et avec lui l’alliance entre les habitants de la région de Pisac et les peuples de la jungle, tandis que la princesse fut transformée en pierre contemplant pour l’éternité la vallée de ses ancêtres.

Aujourd'hui, nous pouvons voir un rocher à forme humaine en haut de la montagne et gardant la Vallée Sacrée.

INKILCHUMPI.jpg

5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 20:32

 

Croyez-vous aux fantômes ?

Halloween_day-010.jpg
Beaucoup de gens au Pérou y croient, et à peu près chaque ville a ses histoires de fantôme.

 En l'honneur d'Halloween, voici les plus célèbres (cinq) contes de fantômes péruviens. 

 

3 - LE BATEAU FANTÔME DE L'AMAZONE

bateau-fantome.jpg

 

Selon une histoire commune dite par des pêcheurs et les habitants des villages fluviaux dans la jungle.

Ils parlent d'un petit bateau qui sort des eaux la nuit, lentement,  ses lumières illuminant le fleuve.

À son bord, il semble y avoir des gens portant des vêtements médiévaux, buvant et s'amusant (dans d'autres versions, ils participent à une orgie).

Ils parlent une langue étrangère que les gens du pays ne reconnaissent pas. 

Après un certain temps, et comme il est apparu,  le bateau disparaît lentement dans le fleuve, ne laissant aucune trace derrière lui.

 

 

4 - REAL FELIPE FORTERESSE

real-felipe-fortress.JPG

 
La forteresse Réal Felipe de Callao  a une longue histoire et, ça ne sera pas une suprise, des  tas d'histoires de fantôme y sont  attachées.
Une des plus célèbres est celle de  "la Dame en Blanc" qui fréquente le pont entre la Tour de la Reine et la principale partie de la forteresse.

la-Perrichole.jpg

 

 

 

 

C'est un buste qui plane sur le pont et certains prétendent qu'il s'agit de la célèbre cantatrice "La Perrichole",   dont l'amant, le Vice-roi Manuel d'Amat y Juniet, fit construire la forteresse.
 

 


 

D'autres histoires se concentrent sur les vieilles chambres de torture présentes dans la forteresse.

De nombreux  visiteurs ont dit avoir entendu des cris aigüs, ou ont ressenti le  bruissement de quelqu'un se déplaçant derrière eux.

Un garde a été apparemment si déconcerté par ces événements paranormaux qu'il s'est suicidé.


5 - LA MAISON HANTEE DE LUNAHUANA

lunahuana.jpg

 
Lunahuaná est le lieu de retraite préféré des Liméños pous le week-end, un lieu où l'on apprécie le soleil et la vie à la campagne.

Cependant, sa maison hantée a une réputation beaucoup plus sinistre.

casa_encantada.jpgAujourd'hui la Casa Encantada est une attraction touristique secondaire, étant située sur une pente à l'extérieur de la ville.

A la fin du dix-neuvième siècle, c'était l'hacienda d'un fermier et de sa famille.

Pendant la Guerre du Pacifique, un peloton de soldats chiliens est arrivé et a massacré la famille.
Lorsque la maison fut restaurée, des années  plus tard, les nouveaux occupants ont découvert toutes sortes d'activités fantomatiques.

On raconte qu'un adolescent de Lima qui est entré dans la maison fut si effrayé par les fantômes qu'il a couru sur la route et a été percuté par une voiture.


source : PeruthisWeek.com 

28 octobre 2016 5 28 /10 /octobre /2016 07:00

Croyez-vous aux fantômes ?

halloween.jpg
Beaucoup de gens au Pérou y croient, et à peu près chaque ville a ses histoires de fantôme.

En l'honneur d'Halloween, voici les plus célèbres (cinq) contes de fantômes péruviens.

 

1- LE PALAIS PRESIDENTIEL

LIMA MANIF
Notre première histoire de fantôme nous vient de l'ancien Président Alan García.

En juillet 2011, il a déclaré, lors d'un émission de télé,  que l'on peut entendre un fantôme passant fréquemment en courant dans les couloirs du palais.
Le palais est situé près de ce qui était autrefois le gibet de la ville, ce qui pourrait expliquer la présence des fantômes.

Récemment, des bâtiments pré-incas ont été aussi trouvés dans le sous-sol du Palais.

 

2 - CASA LA MATUSITA

casa-matusita-lima.jpg
La "Casa La Matusita" est un bâtiment jaune à l'air inoffensif au centre du Lima, à l'intersection de Garcilaso de la Vega et España.

Cependant, beaucoup, beaucoup de Péruviens prétendent qu'il est hanté.

 La légende prétend que la maison fut la scène d'un crime horrible :

- une version de l'histoire prétend qu'un Péruvien japonais a abattu sa famille et s'est ensuite suicidé, tandis qu'une autre version prétend qu'un  dîner officiel a dégénéré en massacre après que l'on ait donné des hallucinogènes aux invités.
Depuis, on raconte que le deuxième étage est hanté, et qu'il est impossible d'y entrer et de conserver sa santé mentale.

Dans les années 1960, on a prétendu qu'un journaliste de télévision était devenu fou après être entré dans le bâtiment afin de prouver que l'histoire était fausse. 

Toutefois, les sceptiques ont une autre explication :

- ils disent que ces histoires de fantômes ont été inventées par l'Ambassade des Etats Unis qui se situait  à côté, au plus fort de  la Guerre froide.

Les diplomates craignant que quelqu'un, caché dans la maison, puisse espionner l'ambassade, auraient donc inventé cette histoire pour ne laisser entrer personne.
  

à suivre.......

 

 

source : http://PeruthisWeek.com

20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 08:39

OLLANTAYTAMBO signifie en quechua le"Relais d'Ollanta".

D'après la légende, OLLANTA fut un l'un des plus vaillants capitaines des armées de l'Inca PACHACUTEC. Celui-ci, pour l'honorer le nomma gouverneur de l'Antisuyo, l'une des quatre provinces de l'empire. ollantay.jpg

Mais Ollanta était fort épris de la princesse CUSI COYLLUR, la fille de Pachacutec. Aussi la demanda-t-il en mariage à son père, car entretemps, les deux amants avaient commis l'irréparable. Pachacutec refusa avec hauteur : quels que fussent les mérites d'Ollanta, il n'était pas de sang royal et - selon les règles de l'Empire - ne pouvait en aucun cas prétendre à la main de sa fille.

Déçu et amer, Ollanta se retrouve exilé. Il commet alors le sacrilège absolu de se rebeller contre son maître et à la tête de sa petite armée, met en déroute les troupes que Pachacutec envoie contre lui.

Pendant ce temps, la douce Cusi Coyllur, recluse dans l'acclahuasi de Cuzco, met au monde l'enfant qu'elle a eu d'Ollanta, une fille qu'elle appelle Ima Sumac.

Quelque temps après, le rusé capitaine Ruminahui qui poursuit toujours Ollanta, parvient à s'en emparer par la ruse et la trahison.

Le captif est ramené ligoté à Cuzco, mais ô surprise, pendant le temps du voyage, Pachacutec est mort et son âme s'est envolée vers son père le Soleil. Son fils Tupac Yupanqui est montré sur le trône et pour inaugurer son règne, il offre le pardon et la liberté à Ollanta, lui permettant - dans un geste d'une magnanime grandeur - d'épouser sa princesse de soeur.

 

 

Le mariage est célébré dans une grande liesse populaire sur la grand-place de Cuzco, en présence de l'empereur.

Cette belle histoire d'amour fut interprétée et transmise entre les indiens par voie orale jusqu'à ce qu'un curé de la région de Sicuani la couche sur le papier, en quechua, vers 1770.

 

 

 

 

OLLANTAY ETSA PRINCESSE

Elle fut ensuite traduite en espagnol et dans d'autres langues.

C'est la seule oeuvre dramatique de l'époque inca qui nous soit parvenue.

Tous les ans, dans le décor même du site d'Ollantaytambo, une reconstitution du drame en costumes d'époque attire une grande affluence: c'est l'Ollanta Raymi, qui a traditionellement lieu début Juin, soit trois semaines avant l'Inti Raymi.

 

OLLANTAY-RAYMI.jpg

30 septembre 2016 5 30 /09 /septembre /2016 17:58

IMGP1840.JPG

Il y a très longtemps, le lac Titicaca était une vallée fertile peuplée d'hommes vivant heureux et tranquilles. Rien ne leur manquait : la terre était riche et leur procurait tout ce dont ils avaient besoin. Sur cette terre on ne connaissait ni la mort, ni la haine, ni l'ambition.

Les Apus, les dieux des montagnes, protégeaient les êtres humains. Ils ne leurs interdisaient qu'une seule chose : personne ne devait monter au sommet des montagnes où brûlait le Feu Sacré.
Pendant longtemps, les hommes ne pensèrent même pas à enfreindre cet ordre des dieux. Mais le diable, esprit malin condamné à vivre dans l'obscurité, ne supportait pas de voir les hommes vivre si paisiblement dans la vallée.
Il s'ingénia à diviser les hommes en semant la discorde. Il leur demanda de prouver leur courage en allant chercher le Feu Sacré au sommet des montagnes.

Alors un beau jour, dès l'aube, les hommes commencèrent à grimper au sommet des montagnes, mais à mi-chemin ils furent surpris par les Apus. Ceux-ci comprirent que les hommes leur avaient désobéi et décidèrent de les exterminer.
Des milliers de pumas sortirent des cavernes et se mirent à dévorer les hommes qui suppliaient le diable de les aider. Mais celui-ci restait insensible à leurs suppliques.

Voyant cela, Inti, le dieu du Soleil, se mit à pleurer. Ses larmes étaient si abondantes qu'en quarante jours elles inondèrent la vallée. Un homme et une femme seulement parvinrent se sauver sur une barque en jonc. Quand le Soleil brilla à nouveau, l'homme et la femme n'en croyaient pas leurs yeux : sous un ciel bleu et pur, ils étaient au milieu d'un lac immense. Au milieu des eaux flottaient les pumas qui s'étaient noyés et s'étaient transformés en statues de pierre.
Ils appelèrent alors le lac "Titicaca", le lac des pumas de pierre.


 

 

virracocha 

14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 09:12

legende du lama et du renard


Un véritable lama devant le Machu Pichu :

"Il y a bien longtemps, un berger rejoignait, inquiet, son troupeau de lamas car ceux-ci ne mangeaient plus et ne buvaient plus.

Toute la nuit, ils observaient le ciel et pleuraient.

Le berger leur dit avec colère :

"Vous avez les meilleurs pâturages, vous recevez l'eau la plus pure et sans arrêt vous pleurez".

Un lama répondit comme un homme :

"Tu vois les étoiles par dessus le mont Vilcacoto, elles nous disent que dans un mois exactement le monde subira un déluge".

Le berger convaincu par ses paroles, alla chercher sa famille et se réfugia au sommet de la plus haute montagne en compagnie des animaux sauvages.

Il finit par pleuvoir tant et tant que seul le sommet de la montagne échappa à cette eau.

Vu le peu de place au sommet, un renard glissa et trempa sa queue dans l'eau.

C'est depuis ce jour que les renards ont la queue noire".

Les Incas appelaient lama et renard des constellations visibles en ce site grâce à l'altitude et à la pureté du ciel. Le lama, constellation située à l'ouest observait vraisemblablement le lever du soleil à l'est, ou bien le lever héliaque (dernière étoile visible avant le lever du soleil).

En outre, le mont Vilcacoto signifie "montagne des tas de soleil", ces fameux tas de soleil étant interprétés comme les Pléiades.

L'évènement raconté dans cette légende correspond au coucher du lama au moment même où les pléiades se lèvent. Il s'agit d'un évènement historique, daté du solstice d'hiver en décembre 650. On constate effectivement que la constellation du renard a la queue coupée par l'horizon, ce qui correspond dans le mythe à la coloration prise par l'extrémité de la queue du renard.

inca-trail-7.jpg

Contact

Pour nous contacter,
cliquez ci-dessous :

E MAIL

Coups de coeur

DESTINATION AMERIQUE DU SUD viventura

------ 

LOGO-PERUVEO.gif

  ------------

 

TERRES PERUVIENNES

logo-terres-peruviennes.gif

  PASIOANDINA

logo-passion-andina.gif

 

DESTINATION VIETNAM AGENDA TOUR

PLANETE-VIETNAM.jpg

DESTINATION MONDE

(un site plein de ressources)

logochris_120x120.jpg

ARTISANAT PERUVIEN

inca-ayar-perou.jpg